• charlie2851

Les "Animaux - Soldats"


Le 11 novembre 1918, l'Armistice fut signée mettant provisoirement fin aux combats de la Première Guerre Mondiale.

Demain, nous commémorerons et rendrons hommage aux Poilus (c'est le surnom donné aux soldats des tranchées de la Première Guerre Mondiale). Mais savez-vous que de véritables poilus à poils ou à plumes ont aussi été enrôlés, malgré eux, dans ce conflit ?


On les appelait les "Animaux - Soldats"... Et tout au long de la guerre, ils ont partagé le quotidien et la souffrance des troupes.


C'est notamment le cas des chevaux : Réquisitionnés pour leur puissance de traction, les équidés avaient pour mission de transporter les vivres et les blessés. Ils étaient plus agiles que les appareils motorisés de l'époque et savaient se déplacer sur des terrains accidentés tels que le "no man’s land".


Les pigeons étaient également des auxiliaires indispensables aux soldats : Porteurs de messages codés ou photographes des positions ennemies, ils ont apporté leur assistance tout au long de la Grande Guerre.


Le meilleur ami de l'homme s'est aussi retrouvé sur le champs de bataille : Les chiens militaires pouvaient remplir différentes missions : transporter des messages, tirer du matériel militaire léger, débarrasser les tranchées des rats, retrouver les blessés, apporter des trousses médicales, partir en sentinelle par temps de brouillard ou la nuit afin de prévenir les embuscades, etc. Jamais ces fidèles compagnons n'ont abandonné leurs partenaires humains.


D'après certains témoignages, les soldats qualifiaient ces compagnons d'infortune de "frères"... Ces frères de coeur leur apportaient un peu de réconfort, en les distrayant pour quelques instants des horreurs de la guerre.


Poils et Plumes : Complices de votre relation !

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout